Archive pour février, 2010

Tribalisme, cause de l’insuccès de l’opposition ?

      Je vous présente cette contribution de Henda Diogène Senny. Son article mérite notre attention tant le sujet traité interpelle chacun de nous. Pourquoi l’opposition congolaise n’offre telle pas une alternative crédible à ses concitoyens. Laissons la parole à Henda.

Chers Compatriotes,senny1.jpg

L’initiative de cette rencontre est partie de l’interrogation suivante :
Pourquoi l’opposition congolaise officielle, informelle, tolérée ou non, ne parvient-elle pas à mobiliser l’écrasante majorité des congolais, pourtant victime du régime politique en place ?

En posant une telle interrogation, nous voyons déjà venir les esprits pressés, incapables d’une introspection sincère et salutaire, criés à la manipulation du pouvoir pour diviser et affaiblir l’opposition. Ces derniers peuvent se rassurer, nous connaissons parfaitement la chanson. La situation actuelle, d’une opposition morcelée en petites chapelles ethnique et partisane, par son statu quo, renforce de fait le pouvoir en place.

(suite…)

Rencontre du 27 février 2010

GRANDE RENCONTRE AUTOUR DU THEME : 

Pourquoi  L’opposition politique du Congo-Brazzaville ou les structures qui se réclament de l’opposition ne parviennent elles pas à mobiliser au delà des chapelles ethniques alors que les populations congolaises sont victimes du régime politique injuste de Sassou Nguesso ?                                         

Vous êtes conviés le 27 février 2010 à 14 H 00 précises à une conférence-débat sur la problématique ci-dessus évoquée. 

INTERVENANTS: 

Brice NZAMBA : Avocat au barreau de Paris, Membre du Cercle
La Rupture.
 

Diogène SENNY : Enseignant en gestion, il a conduit les entretiens du livre : «  Le M22, une expérience au Congo, devoir de mémoire », chargé de la publication des Mémoires du feu président  Centrafricain, Abel Goumba, Membre du Cercle
La Rupture. 

Pierre EBOUNDIT : Pharmacien, ancien membre du M22, il est auteur du livre : « Le M22, une expérience au Congo, devoir de mémoire ». Il fera un témoignage sur l’expérience de l’anti-tribalisme du Mouvement de 22 février 1972, Invité.  Vous pouvez également consulter son blog à ce lien : http://pierreboundit.unblog.fr/ 

La rencontre se tiendra au Restaurant  «  MOUSSA  L’AFRICAIN  » situé au 25-27, avenue Corentin Cariou, 75019, Paris, Métro porte de la villette (Ligne 7). 

Inventer une démocratie de culture africaine

Pour tous ceux qui n’ont pas pu avoir accès au numéro de Janvier 2010 d’<>, mensuel panafricain, j’ai choisi pour vous, le texte intégral de mon interview, propos recueillis par Luigi Elongui.

img0042.jpg

Militant panafricain et ex-dirigeant du mouvement insurrectionnel M22, dont il relate l’histoire dans un ouvrage paru cette année, Pierre Eboundit livre à « Afrique Asie » sa vision sur l’avenir de son pays et de l’Afrique centrale. Pour quelles raisons avez-vous rédigé cet ouvrage concernant des événements qui ont eu lieu il y a trente-huit ans dans l’actuelle République du Congo ?

Par impératif moral. Ce livre est un bout de notre histoire. Pour comprendre la dérive actuelle, il est nécessaire d’en avoir un éclairage objectif. Avant le Mouvement du 22 février 1972 (M22) et son élimination en 1973, le Congo était un pays « révolutionnaire » et comptait quelque peu dans le concert des nations progressistes. Puis, surtout après l’assassinat du président Marien Ngouabi, le pays a dramatiquement sombré et les cadres progressistes ont été débauchés par le pouvoir néo-colonial.

(suite…)

Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
ATTAC Burkina Faso |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les délibérations du Consei...
| The meilleur of l 'actualit...
| jaime ma France