Archive pour janvier, 2011

Entretiens de Henda Diogène SENNY à Zenga-Mambu : Etat de la démocratie au Congo, les crises Tunisiennes et Ivoiriennes, les dettes odieuses.

Trois vidéos pour vous donner le contenu des propos du Secrétaire Général de la Ligue Panafricaine du Congo (LPC-U) :  Les Crises Tunisiennes et Ivoiriennes ;  La nécessité d’un Etat fédéral africain ;  La Démocratie au Congo : la gouvernance, le Tribalisme, le PPTE et les Dettes odieuses…

 

Vidéo 1 :http://www.dailymotion.com/video/xgnq75

 

Vidéo 2 :http://www.dailymotion.com/video/xgnr77

 

Vidéo 3 :http://www.dailymotion.com/video/xgnrpr

Exposé de M. Pierre EBOUNDIT, Président de la Ligue Panafricaine du Congo-UMOJA à la Médiathèque Croix-Rouge de Reims .

Exposé du Président de la Ligue Panafricaine du Congo-UMOJA à la Conférence sur le Panafricanisme, le 18 décembre 2010 à la Médiathèque Croix-Rouge de Reims.

Mesdames, Mesdemoiselles,  Messieurs

Chers Ami(e)s,

Nous tenons à remercier la Médiathèque Croix-Rouge de Reims, pour l’organisation de cette conférence sur le Panafricanisme. Nous remercions aussi tous ceux qui se sont libérés de leurs obligations pour venir participer à cet échange que nous espérons réciproquement fécond.ebounditpcapt01.jpg

Le thème qui nous rassemble ce jour est en effet :

« Le panafricanisme moderne peut-il permettre de réinventer la Démocratie et créer un État fédéral africain, pour assurer le développement durable du Continent ? »

Vaste question. Pour structurer notre propos, nous avons prévu de traiter la question en trois volets.

  • - Le Panafricanisme comme fondement de la quête de la dignité, de la liberté et de l’indépendance de l’Afrique;
  • - Le Panafricanisme et les IFI (Institutions Financières Internationales): Comment sortir de l’étau des Dettes odieuses?
  • - Le Panafricanisme et l’Agriculture: Comment reconquérir la Souveraineté alimentaire ?

    (suite…)

Sur France Ô, un débat : Côte d’Ivoire, après les médiations ?

J’ai choisi pour vous cette émission du Mercredi 05 janvier 2010 diffusée à 23h00  par la chaîne de télévision France Ô, « Toutes les France », présenté par Ahmed El Keiy, qui propose un débat quotidien sur des grands thèmes d’actualité avec des invités reflétant toutes les sensibilités françaises. Je l’ai trouvé intéressante d’autant plus que le débat est pluriel sur cette chaine publique de télévision française. coteivoirecarte3.pngUn vrai débat sur la situation en Côte d’Ivoire, c’est  intéressant et je vous laisse suivre la vidéo :

.

Côte d’Ivoire, après les médiations ? 

.

Cliquez sur le lien suivant pour suivre l’émission :

http://www.pluzz.fr/toutes-les-france-2011-01-05-23h00.html

ou sur celui-ci : http://vimeo.com/18528372

.

LPC-U : Communiqué sur la situation politique post-électorale en Côte d’Ivoire.

COMMUNIQUE DE LA LIGUE PANAFRICAINE DU CONGO-UMOJA SUR LA SITUATION POLITIQUE POST ELECTORALE EN CÔTE D’IVOIRE.   lpcvofficielle.png

- Considérant la situation politique actuelle en Côte d’Ivoire, suite au second tour des élections présidentielles ;

- Considérant les prises de position de l’ONU, l’Union Européenne (U.E.), des États-Unis d’Amérique, de l’Union Africaine (U.A.), l’U.E.M.O.A et de la C.E.D.E.A.O sur la situation en Côte d’Ivoire ;

- Considérant que le refus de la création d’un État fédéral en 1963 a consacré la balkanisation de l’Afrique, et de ce fait l’Afrique est restée une zone d’influence pour les puissances occidentales ;

- Considérant que Kwamé Nkrumah nous enseigne : « Il est clair que nous devons trouver une solution africaine à nos problèmes, et que ceci peut seulement être trouvé dans l’unité africaine. Divisés, nous sommes faibles ; unie, l’Afrique peut devenir l’une des plus grandes forces dans le monde …».

- Considérant qu’un conflit postélectoral, sur notre continent, n’a jamais été réglé par des organisations régionales en décrétant l’usage des armes de guerre ;

- Considérant qu’aucune goutte de sang d’un enfant africain ne doit couler pour la résolution de ce conflit ;

            Nous, Ligue Panafricaine du Congo-Umoja, appelons tous les Africains et tous les peuples épris de paix et de liberté, à se lever contre cette volonté d’hégémonie persistante de l’Occident sur les peuples opprimés. Nous appelons la jeunesse africaine à la résistance face aux valets locaux et autres ennemis de la Renaissance africaine.

            Nous réaffirmons avec force que la crise postélectorale en Côte d’Ivoire doit trouver une solution africaine, par la négociation et qu’aucune goutte de sang d’un enfant africain ne doit couler pour la résoudre. Depuis la nuit des temps, sous l’arbre à palabres ou ailleurs, les Africains ont expérimenté à plusieurs reprises l’art de la négociation.

            Nous disons « NON » à la vision occidento-centrée, qui veut conduire nos peuples à la guerre, l’occasion étant trop belle pour les marchands de la mort, qui jubilent déjà sur les hyper profits générés par la vente de leurs armes et autres produits de destruction encore à l’essai.

            Nous appelons toutes les organisations panafricaines à une action collective, concertée et globale pour, non seulement dénoncer cet état de fait, mais aussi prendre des mesures conservatoires pour que ceci soit un dernier épisode d’un système qui n’a que trop longtemps duré. Thomas Sankara disait : « Il faut proclamer qu’il ne peut y avoir de salut pour nos peuples que si nous tournons radicalement le dos à tous les modèles que tous les charlatans de même acabit ont essayé de nous vendre 40 années durant. Il ne saurait y avoir pour nous de salut en dehors de ce refus là. Pas de développement en dehors de cette rupture là. Il faut ranimer la confiance du peuple en lui-même en lui rappelant qu’il a été grand hier et donc, peut-être aujourd’hui et demain. Fonder l’espoir ».

      Fait à Paris, le 02 janvier 2011.

      Le Bureau Exécutif

=================

Contacts

Lien internet              : http://lpcumoja.unblog.fr

Mail                                   :  lipaco.33@gmail.com

Fiche d’adhésion       : http://lpcumoja.unblog.fr/adhesion/

Pierre EBOUNDIT               :  06.66.29.09.87

Anicet KOUANDA                :  0044 74 0545 7127 (Représentant de la LPC-U en Grande Bretagne)

Jean-Paul EBENGA            :  06 83 23 47 80

Marlette KYSSAMA NSONA

Henda Diogène SENNY       :  06 64 32 74 95

Obambe GAKOSSO            :  06 61 49 53 18

Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
ATTAC Burkina Faso |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les délibérations du Consei...
| The meilleur of l 'actualit...
| jaime ma France