Archive pour mars, 2011

« Les dirigeants du M22 assassinés étaient les meilleurs parmi les cadres … », par Alex Dzabana wa Ibacka.

Libres Opinions -  Libres Opinions -Libres Opinions =================================================== 

Le Docteur en Pharmacie,  Alex Dzabana wa Ibacka, est Président de l’Association  des Familles et Amis,  des Martyrs et Victimes du M22. Dans cette interview, il fait la genèse de ce mouvement et recadre les évènements dans leur contexte d’il y a trente neuf ans. Parus dans le journal brazzavillois « L’Observateur n°478 du 14 mars 2011″, les propos ont été recueillis par François INKOLA.alex.jpg

Docteur, quelles sentiments éprouvez-vous en ce jour du 39ème anniversaire du coup d’état du 22 février 1972 ?

 Merci, Monsieur le journaliste de l’opportunité que vous me donnez pour m’exprimer en ce jour anniversaire, en vertu de la liberté d’expression que me confère la constitution de notre pays. D’abord je voudrais apporter un rectificatif car en ma mémoire,  je ne connais pas de coup d’état militaire qui s’effectue sans  affrontements entre les différents protagonistes  donc sans qu’il y ait mort d’hommes. Non, il n’y avait pas eu de coup d’état le 22 février 1972 , il y avait plutôt eu une riposte à la  tentative de coup d’ état militaire  que préparait  des  officiers de droite de  l’armée en collusion avec des éléments réactionnaires du Comité Central du Parti Congolais du Travail, qui excédés par le travail de politisation  entrepris au sein des unités de l’Armée Populaire National par le Commissariat politique dirigé par le Lieutenant Ange Diawara, projetaient d’en finir avec les officiers révolutionnaires issus de la défense civile et les membres de la gauche du comité central du parti congolais du travail , anciens militants venus des organisations de masses créées après le mouvement populaire des trois glorieuses 1963.

(suite…)

Crash de l’Antonov 32 de Trans Air Congo (TAC) sur un quartier résidentiel de Pointe-Noire : Communiqué de la LPC-UMOJA.

COMMUNIQUE :

DE LA LIGUE PANAFRICAINE DU CONGO-UMOJA (LPC-U)

A PROPOS DU CRASH DE L’ANTONOV DE LA COMPAGNIE CONGOLAISE

TRANS AIR CONGO (TAC)  A POINTE-NOIRE

Site : http://lpcumoja.unblog.fr/

 Chères familles si durement éprouvées,

 C’est avec une grande tristesse et une profonde consternation que nous, Ligue Panafricaine du Congo – UMOJA (LPC-U), avons appris la catastrophe aérienne d’un avion cargo Antonov de la Trans Air Congo (TAC) qui s’est écrasé à l’atterrissage sur un quartier d’habitations de Pointe-Noire (Kitoko Daniel). Catastrophe intervenue lundi 21 mars 2011 et ayant causé une vingtaine de victimes décédées et plusieurs blessés.

 Face à une épreuve si tragique, la Ligue Panafricaine du Congo – UMOJA (LPC-U) adresse ses Profondes et sincères condoléances aux familles des victimes, à leurs proches, à tous les Congolais pour ce deuil national et souhaite prompt rétablissement aux Rescapés du crash.

 Par ailleurs, alors que la douleur des familles des victimes et des Rescapés est encore béante, nous venons d’apprendre par diverses dépêches congolaises dont la source est la « Radio Okapi », que des restes humains se retrouvent dispersés aux quatre coins de la ville, suite au déblayage des décombres des lieux du crash autorisé par les autorités municipales et préfectorales.

 La Ligue Panafricaine du Congo – UMOJA (LPC-U) élève sa vive consternation face à si peu de cas manifesté aux êtres humains, de surcroît fauchés dans les conditions si dramatiques, et s’interroge sur de telles précipitations à vider le lieu du crash sans s’assurer que toutes les victimes aient été retrouvées et que les débris d’avion cargo rassemblés pour les besoins de l’enquête.

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

(Photos de Marc Thomas, Photographe à Pointe-Noire)

Depuis que le ciel africain a été « libéralisé » en novembre 1999, il existe une sorte de consécration des principes physiocrates : « laissez faire les hommes ; laissez passer les marchandises », d’autant que les statistiques sont formelles : pour 5% à peine du trafic aérien mondial, l’Afrique a par exemple compté de 2006 à 2008, 6 fois plus d’accidents d’avion que le reste du monde (chiffres de l’OACI, Organisation de l’aviation civile internationale) ! Ce qui est véritablement un comble.

 Bien entendu, en tant que Panafricains, nous ne pouvons céder à la tentation de penser un seul instant à une quelconque fatalité du ciel africain ou à une malédiction qui viendrait de ténèbres.

 Il faut juste se rappeler qu’en 2005 l’Anac (Agence nationale d’aviation civile), publiait le communiqué suivant :

 « Brazzaville, Congo, 20/09/05  -  Les aéronefs de type Antonov 24 encore utilisés par des compagnies aériennes congolaises en dépit de leur état de vétusté avancé seront interdits de vol au Congo à partir de juillet prochain.

A compter du 1er juillet 2006, tous les avions de type Antonov en exploitation dans le transport des passagers seront interdits de vol sur le territoire national ».

 Curieusement, cette mesure ne concernait pas les Antonov 26 (cargos), prise au lendemain du crash d’un avion de même type d’Air Kasaï, compagnie privée de la République démocratique du Congo, intervenu à plus de 50 km au nord de Brazzaville alors que ces appareils présentent en cas de crash strictement les mêmes risques pour les populations au sol.

 Nous sommes bien en présence des fautes lourdes et graves des autorités publiques qui, par incompétence, négligence et irresponsabilité ont exposé les populations aux risques pourtant prévisibles. Ce drame vient s’ajouter au chapelet interminable des souffrances endurées par les Congolais.

 Par conséquent, il est illusoire d’attendre des autorités publiques congolaises une enquête impartiale sur cette catastrophe d’autant que les conflits d’intérêts entre les responsables politiques et les détenteurs des entreprises privées sont un secret de polichinelle.

 Les autorités publiques congolaises ont réussi à faire de ce pays, une zone où toute réglementation y est interdite. Il y règne une sorte de totalitarisme du Rien, du Néant et du Chaos, l’utopie accomplie du «Laisser Faire», et surtout du «Laisser Passer».

 Chères familles éprouvées,

 La Ligue Panafricaine du Congo – UMOJA (LPC-U) vous assure qu’elle est de tout cœur avec vous dans cette terrible épreuve.

 

Fait à Paris, le 26 mars 2011

 Pour la Ligue Panafricaine du Congo – UMOJA

                                                                                                                                                                       (LPC-U)

Contact :

Site : http://lpcumoja.unblog.fr/

Mail : lipaco.33@gmail.com

L’Idéal Panafricain : notre modernité dans la quête de liberté, de dignité et d’indépendance de l’Afrique, par Henda Diogène SENNY

       M. Henda Diogène SENNY, Secrétaire Général de la LPC-UMOJA, montre en quoi le Panafricanisme constitue notre Modernité dans la quête de liberté, de dignité et d’indépendance de l’Afrique, hier, aujourd’hui et demain, au-delà de nos filiations ethniques, tribales, régionales voire même géographiques. En effet, la Diaspora africaine est déclarée comme la 6ème région d’Afrique par l’Union Africaine …

.

http://www.dailymotion.com/video/xhkwyg

La Ligue Panafricaine du Congo-UMOJA : ses Valeurs et ses Combats, par Pierre EBOUNDIT

        Dans cette Vidéo,  M. Pierre EBOUNDIT, Président de la LPC-Umoja, précise les Valeurs et les Combats de cette organisation : la démocratie politique, l’Etat fédéral africain, l’aliénation culturelle et mentale, la faiblesse de notre capacité de production …

http://www.dailymotion.com/video/xhkxqr

Souveraineté alimentaire et Panafricanisme, par Obambé Gakosso.

      M. Obambé GAKOSSO, Secrétaire Général-Adjoint et Trésorier de la Ligue Panafricaine du Congo-UMOJA, met en évidence le fait que la mise en place d’une structure supranationale, dans un cadre Panafricain est le levier fondamental pour permettre aux Africains de reconquérir leur souveraineté alimentaire dans un monde ou la compétition est non seulement féroce, mais en plus totalement faussée tant les acteurs disposent des moyens totalement disproportionnés.  

__________________________________________

Vidéo 1

 http://www.dailymotion.com/video/xhl1lc

Vidéo 2

http://www.dailymotion.com/video/xhl1ll

Le Panafricanisme et les Institutions Financières Internationales au travers les Dettes odieuses, par Henda Diogène SENNY

       M. Henda Diogène SENNY, Secrétaire Général de la LPC-UMOJA, partant du cas du Congo-Brazzaville et transposable à la plupart des pays d’Afrique noire, retrace l’histoire de la Dette qui asphyxie l’Afrique, de son origine à la Crise de l’Endettement, pour montrer en quoi cette politique à éclipser la priorité du développement au profit des Remboursements sans fin des Dettes odieuses.

        _______________________________________ 

Vidéo 1

http://www.dailymotion.com/video/xhl4qr

Vidéo 2

http://www.dailymotion.com/video/xhli4y

Lettre d’un Africain-africain à un Africain-américain, lettre ouverte au Président Barack H. OBAMA.

Libres Opinions -  Libres Opinions -Libres Opinions =================================================== 

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT BARACK H. OBAMA

Lettre d’un Africain-africain à un Africain-américain

Monsieur le Président Barack Hussein OBAMA, je suis Francis SECK MANGOUANI, illustre inconnu et, militant panafricain. Je me permets de vous écrire, en toute humilité, cette lettre parce que, si moi-même je ne me fais pas d’illusion quant au sort de l’Afrique, je ne veux pas que mes enfants perdent l’espoir de voir la libération de l’Afrique.

Monsieur le Président, vous avez 49 ans, j’en ai 42. Nous aurions pu être voisins dans le même quartier à Brazzaville ou à Kogelo. Nous aurions pu avoir fréquenté en même temps, l’école primaire. Nous aurions pu nous retrouver dans les mêmes amphithéâtres à l’université. Mais, vous êtes né, Africain-américain, je suis né Africain-africain. Nous avons eu des destins différents. Et votre destin, Monsieur le Président, est dans la lignée de ces africains qui font notre fierté et, dans la lignée des grands hommes qui ont marqué l’histoire de l’humanité.

obamabarack1.jpg

(suite…)

Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
ATTAC Burkina Faso |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les délibérations du Consei...
| The meilleur of l 'actualit...
| jaime ma France