Autocritique du M22 : Conférence-Débat du 17 mai 2012 à Brazzaville.

 Vidéo de la Conférence-Débat du 17 mai 2012 tenue à Brazzaville, sur le

 livre « Autocritique du M22 ».

Écrit en mai 1972 au maquis de Goma Tsé-tsé, par Ange Diawara, Jean-Baptiste Ikoko, Jean-Pierre Olouka et Jean-ClAutocritique du M22 : Conférence-Débat du 17 mai 2012 à Brazzaville. dans Histoire Couv01-300x236aude Bakékolo, le texte « Autocritique du M22″ a circulé pendant 40 ans sous le manteau.Sa publication récente par les Éditions L’Harmattan, le rend accessible à un public plus large. Comment construire une organisation politique pour un profond changement social ou Révolution ? État post-colonial peut-il garantir une réelle souveraineté du pays et assurer son développement et la justice sociale ? Comment comprendre la notion de l’OBUMITRI, Oligarchie Bureaucratico-Militaro-Tribaliste, c’est-à-dire la poignée d’individus autour du chef de l’exécutif gérant les ressources du pays comme leur patrimoine personnel, au nom de leur espace ethnique, en complicité avec les puissances étrangères. Toutes ces questions ont été présentées et discutées à cette Conférence animée par Messieurs : Atondi-Lecas Monmondjo, Batantou Oumba Félix et Matondo Kubu Touré

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Auto_M22-188x300 Afrique Centrale dans Politique

Le M22, mouvement révolutionnaire, tire son nom du putsch manqué le 2Couv_Quatr-184x300 Ange Diawara dans Societe2 février 1972, contre l’Oligarchie Bureaucratique Militaire et Tribale au pouvoirau Congo-Brazzaville. Ce livre est un matériau de première main de l’histoire immédiate, mais aussi une formidable source d’enseignements quand on voit les turpitudes d’une classe politique dont les principales caractéristiques sont l’inconstance et le reniement permanent.

 

 

 

 

 

 

 

© pierreboundit — 03 juin2012.

 


3 commentaires

  1. Appolinaire Ngolongolo dit :

    Bonjour cher aîné Pierre Eboundit,
    Je t’encourage pour ce travail historique, de recherche, de réflexion et de mémoire sur notre pays. En effet le M22 demeure un non seulement un évènement tragique dans l’histoire de notre pays, mais surtout un gâchis pour cette jeunesse enthousiaste qui a été sacrifiée. Pour avoir été l’un des acteurs et témoins de cette injustice, tu es bien placé pour nous éclairer.
    Je viens de visionner les images de la conférence débat du 17 mai dernier à Brazzaville, sur le livre « Autocritique du M22″.
    En tant que journaliste, je suis déçu par la qualité sonore et la réalisation de ce document qui va rester dans les archives. C’est difficile et inconfortable de suivre ce document à cause d’un souffle sonore persistant qui trouble l’audition. A l’avenir, entourez-vous des spécialistes de la communication audiovisuelle. Je peux vous conseiller ou vous assister si vous le souhaitez. Avec toute mon amitié, ton cadet Appolinaire

  2. pierreboundit dit :

    Appolinaire,

    Merci pour tes observations sur la qualité sonore de cet enregistrement et j’espère qu’à l’avenir, nos frères au pays vont s’entourer des spécialistes de la communication. C’est une vidéo amateur comme tu as pu le remarquer. Ce qui est important à mon avis, c’est que l’on parle publiquement, sans passion, de cette période de notre histoire commune. Il a fallu attendre 40 ans, pour que puisse enfin s’organiser une réflexion critique publique dans notre pays sur ce qu’a été le M22. Ne dit-on pas : « mieux vaut tard que jamais ». Avec la récente publication du texte « Autocritique du M22″ et cette Conférence-Débat, je pense que nos historiens ne pourront plus se murer dans ce long silence assourdissant.
    Merci à toi pour ta contribution.
    Pierre EBOUNDIT.

  3. Vali dit :

    Même si la qualité sonore du film de la conférence est un peu rébarbative (on fait avec les moyens du bord), il n’en reste pas moins que cette conférence est une excellente initiative, tout comme l’édition de l’ « Autocritique du M22″.
    Sa circulation désormais « officielle » permettra à beaucoup plus de Congolais de s’ouvrir à la réflexion et d’agir en conséquence.

    Panaf’ !

Répondre

Le chat à neuf queues |
Blog de Jean-Louis Simon |
ATTAC Burkina Faso |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les délibérations du Consei...
| The meilleur of l 'actualit...
| jaime ma France